COCYTUS DEFROSTED

AS ABOVE SO BELOW

Laura Mannelli | Gast Bouschet et Nadine Hilbert
21.09.2018 – 30.12.2018
Commissaires : Kevin Muhlen & Emmanuel Cuisinier

Pour ce nouveau chapitre, le Centre des arts s’associe au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain, et proposent ensemble une exploration des abîmes. Dans ces espaces – physiques, mentaux, fictionnels ou encore virtuels – dépourvus de lumière naturelle, l’être humain doit faire face à ses propres inquiétudes. C’est dans une immersion totale qu’un nouveau monde peuplé d’esprits et de mythes s’ouvre à lui.

Gast Bouschet & Nadine Hilbert collaborent depuis les années 1990 et interrogent au fil de leur travail photographique, vidéo et sonore les principes de structure ou de pouvoir. Dans leurs œuvres récentes ils confrontent les forces brutes de la nature aux (dys)fonctionnements de notre société contemporaine. Dans l’ère de l’anthropocène, Bouschet et Hilbert remettent au premier plan les rapports archaïques et profonds entre les forces géologiques et l’être humain. « Cocytus defrosted » nous confronte au dégel du lac qui autrefois immobilisa Lucifer par la glace au plus profond des Enfers. L’installation raconte sous la forme d’une allégorie visuelle, cette libération progressive du « démon » dans un environnement en dissolution.

Laura Mannelli, architecte et artiste, s’intéresse aux questions liées aux espaces à la croisée des réalités physiques et virtuelles. Le projet « The Promises of Monsters », ainsi que son prologue en réalité virtuelle « Near Dante Experience », partent d’errances dantesques dans des univers sombres et profonds où la lumière est le seul guide et le seul véhicule à ces explorations. Cette même lumière – physique, spirituelle et symbolique –, pose la question de notre système perceptif de la « vision », et notre capacité à voir le réel.

Le titre de l’exposition « As above so below » est un axiome issu de la littérature alchimique et hermétique de l’Antiquité mettant en miroir ce qui est en haut à ce qui est en bas, mettant en regard ciel et terre, paradis et enfers, faisant ainsi co-exister ce que les traditions sémantiques, scientifiques et cultuelles opposent. Ce propos est donc un double mouvement – une symétrie?, celui d’une plongée dans les profondeurs et tout à la fois, d’une élévation vers les ethers.

Un catalogue sera édité et disponible à partir du jour du vernissage. Un programme d’accompagnement est en cours d’élaboration.

Une production du Centre des arts en coopération avec le Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain. Avec le soutien de la Mission culturelle du Luxembourg en France. Dans le cadre de la Semaine des cultures étrangères.